Comment continuer à pratiquer le sport avec la baisse des Températures

Dur, dur de se motiver pour aller pratiquer son activité physique quand il fait 2°C. Mais entre la tartiflette, la raclette et les fêtes qui arrivent, il devient primordial de continuer à faire du sport pour se maintenir en forme et garder le moral.

Non, cela n’a rien d’une séance de torture. Quand les jours deviennent plus courts et froids, le sport n’en devient que plus intéressant. Il permet de brûler davantage de calories puisque le corps lutte contre le froid. Mais aussi de se sentir mieux dans sa peau car les efforts physiques permettent de libérer plus d’endorphines, des hormones du plaisir et anti-stress naturel produit par le cerveau. Quand on sait que 20% de la population souffre de déprime saisonnière, le sport hivernal devient plus envisageable.

Le sport quand la météo flirte avec le 0°

Pour le haut du corps, on multiplie les couches dans un ordre précis. En contact direct avec la peau, exit le coton qui restera mouillé de transpiration trop longtemps. La première couche doit être moulante et en matière technique (généralement en polypropylene), afin de bien évacuer l’humidité et donc garder le corps au sec. Par-dessus cette seconde peau respirante, un tee-shirt à manches longues plus ample permet de conserver la chaleur et d’absorber la transpiration. On termine le layering, sorte de mille-feuille à la japonaise, par une veste de sport imperméable. Couvrir ses mains de gants et ses oreilles d’un bonnet permettra d’éviter les engelures. On pense impérativement à se recouvrir pendant les pauses et les étirements, des temps de récupération où le corps refroidit.

Pour le bas du corps, on oublie le jogging en molleton peu seyant et surtout trop baillant pour tenir chaud. À la place, un legging spécialement conçu pour la course maintient les muscles à la bonne température, réduisant ainsi les risques de claquage. Pour les chaussures, sur les chemins de terre, en forêt ou dans un parc, le froid hivernal augmente les risques de chute. Pour s’en prémunir, on s’empare d’une paire de baskets de trail dotées de petits crampons spécialement conçus pour courir en milieu naturel.

Il ne faut pas s’attendre à être aussi performant que pendant les saisons chaudes car le corps a besoin de s’adapter aux températures froides. Il est nécessaire de revoir ses exigences à la baisse pour ne pas se blesser et de s’échauffer plus longtemps que d’habitude lors des premières séances. Mais, à force de courir par temps glacial, vous n’en deviendrez que plus vigoureux. Bien sûr, on pense à s’hydrater au moins autant qu’en été.